Avez-vous entendu parler de Martha Payne, cette jeune Écossaise de 9 ans qui vient de créer l’émoi au Royaume-Uni, grâce à cette histoire étonnante qui lui est arrivée avec son blog culinaire, « Never Seconds » ? Vous devriez, car elle est en train de devenir le phénomène Internet de demain…

…et de faire des émules parmi vos marmots!

Car à l’origine du buzz, cette petite écolière ne faisait que de jouer aux Envoyés Spéciaux en direct de la Cantine de son École – elle s’appliquait à raconter sur son blog ce qu’elle y mangeait tous les midis.

Sa recette: une photo du plateau-repas du jour (certains font froids dans le dos!), et cinq critères enfantins permettant d’avoir une idée assez claire de ce que la cantine est capable de sortir des fourneaux – comme l’aspect appétissant du repas (le célèbre « Food-o-meter« ), le nombre de bouchées nécessaires pour ingurgiter la nourriture…et le nombre de cheveux retrouvés dans l’assiette.

Oui mais voilà, si la méthode ne manque pas d’intérêt, le dernier critère n’a pas vraiment plu à la Direction de son École (et encore moins à la Mairie). Résultat: une convocation chez Monsieur le Directeur plus tard, la gamine s’est vue signifier l’interdiction pure et simple de continuer à tenir son blog .

Sauf que ce dernier ne l’avait pas parcouru jusqu’au bout, et qu’il ne savait pas que la gamine poursuivait un but autrement plus chevalier: celui de sensibiliser ses lecteurs à la Famine dans le Tiers monde, et de soulever des dons pour l’association Mary’s Meals.

La suite, vous la devinez. Il n’aura suffit qu’un simple « goodbye » en guise d’adieu sur son blog pour soulever la colère de ses lecteurs, puis l’intérêt des media britanniques…jusqu’à en arriver aux oreilles de Jamie Oliver himself, qui ira jusqu’à prendre sa défense. Aujourd’hui, le blog est réhabilité…et a permis de récolter pas moins de 35 000 pounds (soit plus de 45 000 euros) reversés directement à l’ONG.

Tout est bien qui finit bien: depuis quelques semaines, des mômes du monde entier envoient les photos de leurs déjeuners à Martha, participant à leur façon à ce merveilleux élan de solidarité – comme quoi la valeur n’attend point le nombre des années!

Alors, à quand de petits blogueurs français pour faire monter la sauce? Super marmite les soutient!

Post to Twitter