« Le Conseil des ministres européens de l’agriculture vient de refuser de voter l’évolution du Programme européen d’aide aux plus démunis (…) » – (Le Monde)

Cette déclaration, délicieusement langue de bois et bien sous tous rapports, ne signifie en fait pas autre chose que, le 20 octobre dernier, le PEAD (vous aurez reconnu l’acronyme) s’est vu réduire ses subventions…de -76% pour les deux ans à venir. Soit une jolie mise à mort des banques alimentaires.

Car, pour bien apprécier la portée de cette décision, laissez-nous vous rappeler deux-trois points fondamentaux:

  • En 1987, Jacques Delors, (le papa de Martine Aubry) alors Président de la Commission Européenne, avait fait mouche en donnant un écho à l’échelle européenne à l’appel de Coluche - qui venait, lui, de lancer deux ans auparavant les Restos du Coeur. Le fameux PEAC a pu ainsi voir le jour, le but du jeu étant de récupérer les stocks inutilisés de la PAC (Politique Agricole Commune) pour les redistribuer aux Banques Alimentaires.
  • Or, depuis 2009, les stocks de la dite PAC sont descendus si bas que l’Union Européenne a du compenser le manque en achetant de l’Extérieur les denrées promises aux Banques Alimentaires. Du coup, l’Allemagne a porté plainte.
  • Résultat: après de loooongues négociations, la Cour Européenne de Justice a tranché. Nous vous en épargnerons les détails, bien sûr, mais mais pas l’argument principal, qui relève d’un cartésianisme économique qui fait froid dans le dos: « Nous n’avons rien contre l’aide aux nécessiteux, mais cela relève de la politique sociale, qui est du ressort des Etats membres »

Voilà.

L’autre résultat, ceci dit, c’est celui des 130 millions de repas à l’échelle européenne qui ne vont pas être distribués cette année. Pour vous donner une idée, en France, entre 2010/11, 109 millions de repas ont été servis cette année à pas moins de 860 000 personnes. L’hiver 2011/12 va être drastique. Pas étonnant après que la Croix-Rouge déclare s’attendre à un « tsunami alimentaire ».

Sources: Secours populaire, Le Monde

Crédit Photo: olivierkaestle.blogspot.com

Post to Twitter