Qui se cache derrière  »les meilleurs cookies du monde » ?

« Pourquoi je cuisine !? C’est comme me demander pourquoi je fais de la musique, d’ailleurs le parallèle est intéressant. Au final tu rajoutes des épices comme tu pourrais appuyer une ligne de basse. Et je partage mon nom de deejay avec celui de cuisinier.

Tout simplement parce que j’avais à la fois envie de voir si je pouvais le faire, en émulant au départ ce que j’aimais (exemple les cookies tous fondants de Mollie’s Stone à San Francisco), puis on se prend vite au jeu avec les bons retours et l’envie de tout mélanger. Toujours comme dans la musique, en piquant un break de batterie ici, une voix de soul de là-bas, et une flûte par dessus, hop voilà une tempura de crevettes aux abricots revenus dans le miel et cannelle !

En général si tu pars de bons éléments, tu arrives toujours à un résultat savoureux.

Il faut dire également que mon éducation culinaire s’est faite à travers le voyage, me retrouvant bien souvent dans l’impossibilité de communiquer (en Asie du Sud-Est surtout) car l’apprentissage de l’alphabet et des mots d’usage est bien vite chronophage. J’ai donc contourné cette difficulté en communicant à travers la nourriture, échangeant mes recettes contre d’autres du Laos, Cambodge, Thaïlande, Amérique du Sud (même si je parle l’espagnol, au final la cuisine devient une langue à part entière). Et cela permet d’autant plus de mélanger les influences, styles, goûts et couleurs.

Même si j’ai une étiquette plutôt sucrée sur ce site à travers mes différents gâteaux, je suis également à l’aise dans le salé, quitte à mélanger les deux. Et j’adore me lancer dans des projets improbables, comme faire 300 muffins de toutes les couleurs possibles pour le mariage de mon ancienne colocataire et les apporter en scooter dans un plat à taboulé GEAAANT (et au final engloutis en à peine une heure au brunch, de quoi être désespéré !).

Je suis très bavard lorsqu’il s’agit d’évoquer mes passions, je m’arrêterai donc là.

Ah et venez donc goûter les meilleurs cookies de tout Paris aussi à l’occasion ! »

Post to Twitter