Intéressant: l’industrie du produit sous-vide est en train d’opérer une petite révolution qui ferait mieux de ne pas passer inaperçue: un nouveau procédé vient en effet d’être mis au point, qui permet maintenant aux sandwichs de conserver leur « fraîcheur » jusqu’à 14 jours…

La recette est toute bête: on remplace l’oxygène habituellement présent dans l’emballage par un savant mélange de CO2…et de nitrogène. Et si vous faîtes bien attention, vous allez voir peu à peu disparaître des denrées dites « sensibles » (comme les feuilles de salade), au profit du pain aux céréales, par exemple, beaucoup plus résistant à ce traitement de choc. mouais.

Tout ça pour dire que si l’info a l’air anodine, on ne peut s’empêcher de s’interroger quant à l’utilisation mercantile qui va en être faite, et qui va vite oxyder nos petites habitudes alimentaires « sur le pouce »:  quid de ces fameuses chaînes de restauration, très fortes pour brandir leur « garantie fraîcheur » pour attirer le challand? Elles ne vont sans doute pas tarder à rentrer dans le rang – et il sera alors fort à parier que votre sandwich, soit-disant fait le jour même, va en réalité bien vous caler l’estomac à grand renfort de nitrogène, et de produits…pas si frais que ça au final.

Car après tout, un sandwich conservé au frigo se garde combien de temps? – un, deux jours? Certainement pas deux semaines en tout cas. On dit ça, on ne dit rien. ^^

Sources: www.huffingtonpost.com, www.independent.co.uk

Crédit Photo: www.taylortakesataste.com

Post to Twitter