À bas les casse-noix, marteaux et autres engins de torture pour nos mains, sources de tâches pour nos voisins de table -mais notons qu’ils permettent aux crustacés de voler, une sorte de seconde vie- lorsque l’on se retrouve autour d’un plateau de fruits de mer !

Oui mais comment faire autrement me direz-vous ? Mettre des gants en cahoutchouc pour que ça glisse moins ? Porter des combinaisons anti-tâches ? Nooooooooooooon mais non inutile ! Nous avons découvert la solution. Un trésor né de l’imagination d’un monsieur bien ingénieux, en Bretagne, un beau jour de l’année 1950 : la pince Le Caïman ! Et bien oui ! Le Caïman pour manger le crabe, le tourteau, le homard et l’étrille.

Jusqu’à présent cette invention s’utilisait dans la famille de l’inventeur, tout simplement, sans se poser de question mais en ne sachant pas faire sans. Et puis en 2011, le fils et le petit-fils décidèrent de commercialiser cet outil indispensable aux amateurs de crustacés.

Et voilà ! Perso je l’ai testée lors de son lancement le mois dernier et depuis, mon père l’a adoptée :-)

Cette pince magique se vend à Quiberon, Paris, L’île de Ré et en ligne au prix de 25 €

Post to Twitter