Imaginez attendre « tranquillement » votre métro sur le quai, mais qu’à la place des habituelles affiches publicitaires 4x3m, vous vous retrouviez en face de reproductions de rangées entières de produits de supermarchés, munies d’un QR code qu’il vous suffit de scanner avec votre téléphone pour les rajouter à votre liste de course virtuelle. Le métro arrive, chargé comme d’habitude, sauf qu’en rentrant chez vous, les courses auront été faites et qu’il ne vous restera plus qu’à attendre le livreur.

C’est un peu dans cet esprit là qu’en Corée, Tesco a testé son nouveau service: Tesco Homeplus. Le but de cette opération? prendre la place du n°1 de la distribution dans le pays, E-Mart, qui détient plus de points de vente que Tesco. Le résultat?

Pour tout dire, chez Super Marmite, on est un peu partagés. On adore effectivement le côté innovant du service et la manière de transposer les rayons de super marché sur une affiche géante en 2 dimensions. On doit aussi reconnaître que c’est sans doute très pratique. En revanche, on ne peut s’empêcher d’y voir aussi une nouvelle intrusion de la consommation dans le quotidien de la population. Bon….il est vrai que le métro, ce n’est pas toujours un coin de paradis. Que lorsqu’il est bondé, en retard, ou bloqué sur la voie, on donnerait tout pour se télé-transporter à destination. Mais le métro, c’est aussi pour certain l’un des derniers endroits où l’on peut se permettre de ne rien faire, de juste attendre,  de rêvasser, somnoler ou finir un bon bouquin. Alors pourquoi nous voler ce dernier moment de disponibilité de cerveau pour l’accaparer au rayon des liquides-vaisselle ? On se pose encore la question.

Source: www.narominded.com

Crédit Photos: www.adobomagazine.com

Post to Twitter