Une vaste étude menée récemment par l’OMS révèle que chaque année, 30 à 40% de la nourriture produite par les pays occidentaux se retrouve à la poubelle.

Or, au-delà du gaspillage alimentaire, de ressources (et d’énergie), le vrai problème de fond réside dans la proportion alarmante de nourriture jetée non déballée…et malheureusement encore consommable:
  • Aux Etats-Unis, par exemple, ce n’est pas moins de 15% des déchets alimentaires qui sont concernés
  • …tandis qu’en France, sur les 20 kgs de nourriture gaspillée par an et par habitant, 7 kgs sont des aliments dont l’emballage n’a même pas été touché – soit environ 30% des déchets alimentaires. Cocorico.
C’est peut-être pourquoi cette question refait surface aujourd’hui: et si les dates de péremption inscrites sur les emballages alimentaires y étaient aussi pour quelque chose? Doit-on obligatoirement les suivre à la lettre, où il y a-t’il une marge de précaution à appliquer pour certains aliments?
Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons nous aussi joué au jeu du petit tableau récapitulatif ^^ :
…comme quoi, comme le disent si bien nos grand-mères,  il s’agit avant tout de bon sens (flair?), et surtout de consommation responsable! : )

Crédit Photo: www.redcross.ch

Post to Twitter