Aux Etats-Unis, les autorités ont trouvé une solution plutôt radicale à deux fléaux bien connus du territoire: la maltrunition…et les oies canadiennes qui pullulent (comme chez nous les lapins) aux alentours des aéroports - Vous ne voyez pas le rapport? Eux l’ont vite trouvé.

Vous vous souvenez de cet amerrissage en catastrophe de l’A320 sur le fleuve Hudson en plein coeur de New-York, il y a deux ans? Et bien, c’était dû à une de ces fichues bestioles qui s’était prise dans l’un des réacteurs! Or depuis, chaque année, l’Etat s’employait à capturer consciencieusement plusieurs milliers de volatiles et à les euthanasier, au nom de la sécurité aérienne. Sauf que ça n’a pas vraiment plu à la population new-yorkaise.

Alors pour calmer le jeu, la Ville a décidé, non pas de renoncer à continuer à chasser les oies – mais de les expédier par camions entiers…en Pennsylvannie, et ce, afin de remplir les stocks des banques alimentaires destinées aux populations dans le besoin! Et c’est comme ça que, depuis une semaine – et avec la bénédiction du Ministère de l’Elevage – toute une frange de la société a désormais accès gratuitement à une viande hautement riche en protéines – comme quoi, quand sécurité rime avec charité – ça ouvre le champ des possibles! ^^

Source: The New York Times

Crédit Photos: ricksblog.biz

Post to Twitter