…et pour cause: The Icecreamist, les outsiders revendiqués du Cornet à côté de qui Berthillon fait figure d’image d’Epinal, ont cru bon créer le buzz en jouant sur les mots – et la provocation: chasse (bien) gardée de la Diva, qui n’a pas tardé à réagir.

Cette fabrique britannique – adoubée récemment par le Time Out qui l’a comparée aux Sex Pistols de la Gastronomie – sait depuis toujours marier une palette de recettes hors-normes à un don inné pour le so-chocking: les glaces au guarana et à l’absinthe, c’est eux, la glace à la vanille de Madagascar et aux zestes de citron, faite à base de lait maternel…c’est encore eux.

Vendue à pas moins de 15 livres la boule, leur dernière recette a néanmoins connu un tel succès que le buzz a vite fait de remonter aux oreilles de la tenante du titre, qui n’a pas tardé à grincer des dents en sentant le plagiat: la glace a du changer de nom, mais une question persiste: quel goût peut bien avoir une glace au lait maternel??

Source: www.levifweekend.rnews.be

Crédit photo: Los Angeles Times

Post to Twitter