C’est vrai ça, la Saint-Valentin c’est un peu comme les Catherinettes: on a beau connaître la tradition, on ne sait en fait pas vraiment d’où vient le nom.

ll faut croire que le Valentin qu’on célèbre aujourd’hui était un prêtre ayant officié à Rome sous le règne de Claude II, dit « le Cruel ». Celui-ci, ayant un peu de mal à l’époque à recruter des soldats, arriva à la conclusion que si les hommes capables de se battre étaient plutôt tièdes à rejoindre l’Armée, c’était par attachement à leurs femmes. Il décida donc tout net d’interdire les mariages. « Un peu rude », se dit Valentin, qui continua à unir les bonnes âmes en cachette, ce que n’apprécia que très vertement l’Empereur, et qui le conduit tout droit au supplice. Voilà. Pour la petite touche romantique, il semblerait que la fille aveugle du geôlier recouvra la vue grâce à lui, et qu’avant d’être décapité, il lui adressa une lettre signée… « ton Valentin ».

Ceci dit la Saint-Valentin a toujours plus ou moins existé à travers les époques. Sous l’Antiquité par exemple, arrivés à la moitié du mois de février, les prêtres de Lupercus (le Dieu de la Fertilité) fêtaient à leur manière le retour des « passions amoureuses » : ils sacrifiaient des chèvres et, après avoir bu du vin, ils couraient dans les rues de Rome à moitié nus et touchaient les passants en tenant des morceaux de peau de chèvre à la main. Alors je sais, ça va en faire fantasmer quelques-uns, mais il faut croire qu’au fil des siècles on s’est un peu raisonné, et qu’on a préféré abandonner peu à peu ces jolies traditions au profit d’autres…un peu plus soft:

  • Au Japon par exemple,  où les gens célèbrent la Saint-Valentin depuis peu (1958), les jeunes filles offrent des chocolats à leur Valentins: un mois plus tard, le 14 mars, ces derniers leur offrent des fleurs. A noter qu’il y a beaucoup plus de chocolats qui circulent que de fleurs! (il y a des goujats partout quoi)
  • en Catalogne, on fêtera davantage la St-Jordi, le 23 avril: ce jour là les garçons offrent une rose aux filles, qui en retour leur offrent un livre. Pour la petite histoire, cette fête a été « remise au goût du jour »  (et un peu récupérée) pour faire un peu de pub à la culture catalane (via les livres), et ce jour là, les rues débordent d’étals de bouquins et de roses!

Bref, vous l’aurez compris, il n’y a pas une seule et unique façon de célébrer la Saint-Valentin: à ce sujet, n’hésitez pas à nous envoyer vos meilleures (ou pires, ou plus drôles) expériences du 14 février: les meilleures histoires seront publiées vendredi sur le blog! : )


Post to Twitter