rue sainte marthe
Ola du blog! Vous êtes nombreux à nous envoyer vos articles – et vos bons plans du même coup!  Cette semaine nous avons sélectionné la jolie balade de Christelle, qui nous amène rue Sainte-Marthe, à Paris…

« Après avoir lu l’article sur la rue Paul Bert, je n’ai pas pu résister à l’envie de prendre ma plume (en fait, j’ai plutôt ouvert mon ordi) pour vous parler d’une petite rue haute en couleur et en saveurs : la rue Sainte-Marthe dans le 10e. Surtout connue pour sa place et ses terrasses qui font le bonheur des parisiens et des touristes durant l’été, la rue regorge de petits restaurants et boutiques qui vous font faire le tour du monde (ou presque) en quelques enjambées.

Au n°2
On y trouve mon premier coup de coeur. « La Tête dans les Olives«  est une petite épicerie qui propose une sélection de produits alimentaires provenant de petites exploitations du village de Sicile dont est originaire le propriétaire de la boutique, Cédric Casanova. Vous trouverez notamment de l’huile d’olive (comme le nom de la boutique l’indique), mais aussi divers délices méditerranéens, en fonction des saisons et selon les arrivages : câpres au sel, tomates séchées, amandes entières, fromages, origan,…
Un conseil : si vous êtes, comme moi, un peu timide, vous risquez de passer devant l’épicerie sans oser y entrer (la taille réduite de la boutique peut être assez intimidante). Mais si vous passez la porte, vous serez chaleureusement accueilli par Pablo qui vous fera déguster les produits, et vous emportera dans un tourbillon de saveurs. Pour preuve, la dernière fois que j’y suis allée, je n’ai pas pu m’empêcher de faire usage de ma CB à deux reprises, car après m’être réapprivionnée en produits de première nécessité (huile d’olive, câpres et origan), j’ai fait l’erreur fatale de continuer la dégustation, et je suis finalement repartie avec, en supplément, des amandes entières, des tomates séchées et de la pâte d’amande (la meilleure que j’ai mangé de ma vie).

Au n°4
En entrant à La Rôtisserie, vous pouvez vous restaurer, pour une somme très modique (le menu est généralement entre 8 et 10 euros) tout en faisant une bonne action. Il s’agit d’un restaurant associatif, dans lequel, chaque soir, une des 85 associations membres prend en main la cuisine et le service. Ainsi, chaque jour apporte sa nouvelle aventure culinaire, avec des menus, des serveurs et des cuisiniers qui se renouvellent sans cesse. Tous sont bénévoles et profitent de cette activité pour financer leurs projets et populariser leurs actions.

Au n°4-6
On continue notre tour du monde des saveurs avec le Tierra Del Fuego, un restaurant latino-américain, où vous pourrez déguster une excellente cuisine d’inspiration latine : un Chili Con Carne ou un Cazuelo de Vacuno (c’est un genre de pot-au-feu, mais le nom du plat est déjà une invitation au voyage), accompagné de vin chilien (le restaurant possède une excellente cave a vins du Chili). Et ce qui ne gache rien au voyage, le cadre est chaleureux et le patron toujours souriant.

Au n°14
Remontez la rue de quelques pas, et vous êtes maintenant au Brésil. Vous ne pouvez pas vous tromper, la façade verte du restaurant ainsi que le drapeau du pays seront, je pense, de bons indicateurs. Coisas do  Brasil est un tout petit restaurant brésilien qui ne possède qu’une vingtaine de places (personnellement, j’ai une nette préférence pour la micro terrasse qui est improvisée l’été, sur le trottoir), et qui propose des spécialités typiques assez dépaysantes.

Au n°19
A l’image de sa devanture multicolore, le Dixième Degré propose une carte variée et cosmopolite. Les brochettes de poulet au gingembre que j’ai mangées étaient très bonnes (une suggestion du patron qui a « senti » que j’avais envie de poulet ce jour la ;-) ), mais j’ai été particulièrement intéressée par l’assiette de Tapas commandée par mon voisin d’en face (assiette que j’ai d’ailleurs terminée après avoir englouti mes brochettes). Et, une fois n’est pas coutume, le sourire et la bonne humeur du patron sont au rendez-vous.

Au n°23
On poursuit notre voyage et on change de continent, pour arriver a mon second coup de coeur. Jambo l’African Explorer est un restaurant rwandais qu’il faut a tout prix essayer. Le menu unique (entrée – plat – dessert pour 26€), change tous les jours et les plats sont réalises avec des produits importes du Rwanda.
Pour ne rien vous cacher et être tout a fait honnête, je suis une fan inconditionnelle de cuisine africaine, mais ce que vous dégusterez ici est réellement « magique », original et raffine.

Au n°31
Pour un atterrissage en douceur, après tout ce dépaysement, La Contre Etiquette vous ramène en France et plus précisément dans nos terroirs. Ce petit caviste sélectionne ses vins de manière indépendante, ce qui lui permet de découvrir des vins rares et confidentiels, mais également de créer une relation avec les viticulteurs. Ainsi, pour chaque vin que l’on vous proposera, vous aurez en bonus, l’histoire du viticulteur et des anecdotes sur leur vie, leur façon de travailler,… Et moi, quand on me raconte une jolie histoire, j’apprecie encore plus le vin.

Cette exploration de la rue Ste Marthe n’est que partielle et très partiale (il y a bien d’autres restaurants et boutiques a découvrir), mais n’hésitez pas a aller vous perdre dans cette minuscule rue au goût des vacances et à la saveur du vieux Paris ! »

Plutôt sympathique, non? : )

si vous aussi vous mourrez d’envie de nous faire découvrir votre quartier préféré, n’hésitez pas à nous envoyer vos articles! (myriam@super-marmite.com)  : )

Crédit Photos: lapeaudourse.blogspot.comwww.pariscool.comparis.aperodujeudi.com

Post to Twitter