Vi, cette année sera « micro » fooding - parce que:

  • et d’une c’est mignon tout plein,
  • et de deux ça remet la satiété à sa place ;  )

C’est en effet l’un des phénomène-phares observé par les professionnels du milieu: les estomacs sont barbouillés des menus « over-size me » que proposaient jusqu’alors les grandes chaînes de restauration. Car si celles-ci ont pu surfer allègrement sur la vague prospère des années-gold, elles se retrouvent aujourd’hui rattrapées par la gueule de bois des « années post crise », après 20 années d’un modèle marketing unique basé sur un doublement de l’offre par rapport à la demande (« une pizza offerte pour une pizza achetée »).

Alors bien sûr tout n’est pas que question de portefeuille moyen du consommateur lambda, car en matière de gastronomie, l’envie et le ventre sont tout autant prescripteurs de tendance! Désormais – et déjà depuis quelques temps - le coeur est à l’authentique, quitte à ce qu’il soit micro-dosé et plus concentré que jamais. Et c’est tout aussi vrai en ce qui concerne nos modes d’approvisionnement ou de stockage ; on se (re)met à la conserve et on vise AMAP, et tant mieux si on redécouvre le radis noir et le rutabaga!

Cette année mettra donc à l’honneur les plats à « taille humaine »: domaine de prédilection de votre serviteur! (quelle heureuse coïncidence, n’est-il pas?; ) N’hésitez donc pas à nous faire partager vos (super) plats et vos (super) recettes: vous serez à la pointe de la mode!

Et pour le plaisir des yeux, feuilletez les albums photo de Stéphanie Kilgast, une merveille de la gastronomie lilliputienne !!

Credit photo : Stéphanie Kilgast

Post to Twitter