Et oui, on va être sérieux pour une fois : )

Si nos mères nous ont à tous bien rabâché, quand on était petit, que « gaspiller la nourriture, c’est pas bien », ça ne nous a pas poussés, arrivés à l’âge adulte, à agir en consommateurs responsables. Le vague sentiment de culpabilité vis-à-vis des « petits enfants africains qui meurent de faim » qui germaient alors en nous à chaque fois qu’il s’agissait de finir ses épinards (encore eux) n’a a priori pas réussi à faire changer notre comportement. Or aujourd’hui le gaspillage a un impact écologique tel qu’on n’a plus aucun mal à le mesurer:

  • Aux Etats-Unis par exemple, entre 1974 et aujourd’hui, il a bondi de 50%, entraînant indirectement l’usage de plus d’1/4 de la consommation totale d’eau et de l’équivalent de 300 million de barils de pétrole par an;
  • en France, alors que 3 millions de personnes dépendent de l’aide humanitaire, on compte encore 20 kgs de nourriture jetée par an (et par habitant) à la poubelle, dont 7 kgs sont des produits emballés non entamés! on vous laisse imaginer l’impact sur les émissions importantes de gaz à effet de serre liées à l’élimination de ces déchets inutiles par incinération ou par leur mise en décharge;
  • en Angleterre, celles-ci regorgent d’ailleurs annuellement de 8,3 millions de tonnes de déchets alimentaires, dont 2,2  dus à un excès de quantité dans la préparation des repas (je vous raconte pas le créneau pour Supermarmite) et 2,9 à la péremption des aliments. Ce gaspillage entraîne l’émission de 20 millions de tonnes de CO2 chaque année, soit l’équivalent de la quantité de CO2 émise par le quart des voitures britanniques…

En marge de ces constatations stupéfiantes la relève s’organise, et on voit naître un peu partout des mouvements certes radicaux, mais qui ont le mérite de frapper les esprits: citons à titre d’exemple les Freegans, qui préconisent un mode de vie alternatif en récupérant des aliments encore consommables dans les poubelles des magasins. Leur mot d’ordre: « la solution à la faim dans le Monde se trouve dans les poubelles de New-York ».



Écolos, les Freegan, dénonçant le capitalisme
envoyé par nature-boy-79. – L’info internationale vidéo.

Post to Twitter