Tout le monde s’accorde sur ce point: il n’y a rien de tel pour préserver la santé, la planète – et votre porte-monnaie…que les légumes que vous faites pousser vous-mêmes! De fait, si de plus en plus de personnes tournent le dos aux épiceries et aux supermarchés, c’est bien pour mettre leur estomac au vert et cultiver leur propre bout de jardin! :  )

  • Connaissez-vous le Home Farming? Ce mouvement, qu’on pourrait traduire par « la ferme fait-maison », est né aux USA et s’est rapidement développé grâce à la motivation de tous ceux qui souhaitaient révéler le « Tistou les Pouces Verts » * qui sommeillait en eux! Leur site internet est une véritable mine d’information, qui vous apprend les trucs et astuces de base pour faire pousser vos propres légumes et entretenir votre petit jardin, que vous pouvez géocaliser sur leur carte interactive, tout en visualisant les autres fermes fleurissant autour de chez vous – un peu comme Supermarmite avec les cuisines de votre quartier! ;  )
  • Mais comment fait-on alors si on habite…en ville? et que l’on n’a pas la chance d’avoir sa parcelle de jardin communautaire où planter sa grappe de tomates? Des alternatives citadines existent heureusement sur le même modèle que le Home Farming  : ) L’une d’entre elles, très active au Royaume-Uni, s’appelle « Vertical Veg » (« le légume vertical » – mouais, avouez qu’en anglais c’est tout de même plus sexy…): association à but non lucratif, elle se propose de montrer aux Rats des Villes comment, avec beaucoup d’enthousiasme et un peu de lumière, on peut rendre son balcon aussi fertile qu’un potager – ce sur quoi on est d’accord à 100%! Selon eux ce système permet même d’économiser la somme non négligeable de…500 Livres par an (soit l’équivalent d’à peu près 6OO euros!)
  • Et pour ceux qui n’ont pas de balcon,  pas de panique, il existe encore une solution! Crée à New-York, le Window Farming est vraiment l’un des moyens les plus intéressants et les plus originaux de cultiver qui existe! Jugez-plutôt: grâce à ce système ingénieux de bouteilles (recyclées) encastrées les unes dans les autres dans lesquelles est distillé le nutriment botanique indispensable à la bonne croissance de vos plantations, vous allez préparer vos salades avec votre propre laitue et même manger…vos propres petits pois! N’hésitez pas à vous rendre sur le site pour en savoir plus – on parie que ça va en inspirer plus d’un! : )

Post to Twitter