internet-s'invite-dans-votre-assiette
Noël 2010 sera geek ou ne sera pas. bon, sera un peu quand même – on ne va pas non plus se fâcher avec le Père Noël parce qu’il n’aura pas suivi nos conseils… ; )

En effet, depuis le temps que les blogs culinaires fleurissent sur la Toile, le nombre de recettes postées a donné l’idée à certains de les compiler et de les éditer sous forme de recueils incroyablement intéressants…et terriblement d’actualité.

Foodies of the World (publié en octobre dernier) est, à ce titre, une parfaite illustration du renouveau du livre de cuisine: l’idée de Julia Graw a été de sélectionner le top-du-top des recettes publiées sur internet et de travailler autant sur la mise en avant de leurs auteurs que celles des ingrédients nécessaires: résultat, au-delà du listing un peu insipide auquel on était habitué, c’est davantage une véritable tranche de vie nous y est racontée!

Prenez par exemple la recette des minis-pavlovas tirées du blog « Trotski and Ash » alimenté par les autraliennes Sarah Trotter et Romy Ash:

« Un jour, alors que je vivais encore chez mon père dans le Queensland (NDLA: dans le Nord-Est de l’Australie), le vieil homme qui habitait à la porte d’à côté nous a apporté la moitié d’un pavlova avec une coupelle de crème  fouettée. Sa femme était atteinte de démence, mais il prenait tellement soin d’elle que je me souhaitais d’avoir quelqu’un d’aussi attentionné quand je serai vieille. Elle passait ses journées dans l’arrière-jardin au milieu des manguiers et des citronniers, assise sur le gazon à regarder fixement ses mains. Lui, en attendant, passait son temps dans la cuisine à préparer des pâtisseries, et tous les jours, quand le soleil se couchait, il allait la chercher et la ramener à la maison par la main. J’ai été très touchée par le fait qu’il ait préparé un pavlova entier même si il savait qu’ils n’allaient pas pouvoir le finir à eux deux, et encore plus qu’il vienne nous en apporter une moitié avec le nappage dans une coupe au cas où nous aurions voulu en garder pour plus tard.(…) C’est pourquoi, même quand ce n’est pas l’été, les pavlovas me ramènent toujours aux barbecues des après-midi humides du Queensland, et à ce couple âgé qui se tenaient main dans la main à la lueur du soleil couchant. »

(oui, à moi aussi ça me tire des larmes de tendresse)

Dans un autre genre, mais encore plus innovant, Eat Tweet a la particularité d’être le premier livre Twitter jamais édité: chaque recette tient en effet dans les 140 caractères (et pas un de plus) imposé par le site – autant vous dire que le pari était trapu…et qu’il a été relevé haut la main! Le New York Times l’a même qualifié de « plus grande innovation en matière de recette de cuisine depuis les 200 dernières années » . Ne vous méprenez pas sur la qualité des plats proposés, Maureen Evans, à l’origine du projet, est une fine papille qui n’a pas hésité à bûcher le plus sérieusement du monde sur sa sélection de recettes (tirées elles aussi de tout ce qui se fait de meilleurs sur les différents blogs) – elle s’est même payé la gentillesse d’éditer un lexique Twitter pour les moins érudits d’entre nous (retenez ces deux mots-clés: ‘s+p’ (salt and pepper) et ‘tst’ (toasted)!

Voilà, on en tout cas ça a bien inspiré votre Super Marmite (congelée) dans sa liste de cadeaux de Noël (qu’elle a bien bien sûr envoyée à l’Interessé par email) – à bon entendeur! : )

Post to Twitter