Super Marmite se promène à Seoul cette semaine. L’ambiance y demeure très paisible malgré le voisin du Nord un peu tatillon. Les Sud Coréens font preuve d’une grande patience et sérénité. Tous les temples, églises et mosquées qui ponctuent la ville sont là pour rappeler l’importance de la spiritualité. Et même si avec nos yeux d’Européens, nous pourrions avoir le sentiment que c’est un tantinet le bordel, à y regarder de plus prêt, c’est comme chez son voisin Japonais, tout y est fait de manière attentionnée et précise, rien ne semble laissé au hasard. Ce qui donne à ce bordel un côté foisonnant et attachant.

Vu au détour du métro; un écran tactile avec toutes des news du métro, ciné, sorties, musées, etc. Plutôt pratique pour s’organiser, car il y a souvent plus de 5 minutes d’attente entre les rames de métro…

Personnellement, je me régale de tout – en dehors des horaires de travail évidemment, horaires qui sont assez denses je dois avouer. Seoul rassemble la densité créative de Tokyo à une échelle plus humaine (10 000 000 d’habitants tout de même), une cuisine extrêmement appétissante, tout comme la mode et les arts. À la pause du déjeuner, je me laisse guider à l’odorat et je suis rarement déçu. Dernière trouvaille, My Thaï China, un restaurant sur les hauteurs de Séoul, où j’y a dégusté hier une salade Thai à la mode coréenne : Salade de gambas sautées aux litchis et aux noix de cajou.

Salade Thaï aux gambas sautées aux litchi et noix de cajou

Ingrédients :

  • 500 g de gambas (à décortiquer)
  • 2 oignons, moyens
  • 1 morceau de gingembre (de 2 cm environ)
  • Poivre du moulin
  • Sel (Ve tsin, sel chinois ou sel fin)
  • Coriandre en poudre
  • 6 litchis frais
  • beurre (+ Margarine)
  • 2 c.s de sauce d’huître (rayon asiatique)
  • Persil (quantité selon goût)

Recette (elle peut paraître longue, mais la jeu en vaut la chandelle) :

  • Laisser tremper les gambas dans de l’eau très chaude. Pendant ce temps, couper les oignons en fines lamelles, enlever la peau du gingembre puis le couper en fines lamelles.
  • Hacher grossièrement le persil.
  • Enlever le noyau des litchis, puis les couper grossièrement.
  • Lorsque la coque des gambas est bien ramollie, couper les gambas au niveau du dos afin de les nettoyer. Enlever la coque tout en laissant un petit bout de queue.
  • Dans la poêle, mettre un peu de margarine et un peu d’huile. Quand cela commence à chauffer, disposer les gambas. Poivrer, saler et saupoudrer de coriandre.
  • Quand les gambas sont bien colorées d’un côté, les retourner et les assaisonner pareillement.
  • Rajouter une partie du persil et le gingembre. Retirer les gambas quand elles sont bien colorées (ne pas les faire cuire trop longtemps pour qu’elles restent bien fermes). Les réserver.
  • Dans l’huile de cuisson, laisser colorer les oignons puis rajouter le reste de persil. Assaisonner avec la sauce d’huître.
  • Attendre quelques secondes le temps que les oignons s’imprègnent puis rajouter les litchis.
  • Laisser de nouveau les oignons s’imprégner des litchis.
  • Rajouter les gambas. Bien mélanger, laisser sur feux doux pendant une à deux petites minutes à couvert.

À servir avec quelques brins de salade et de carotte pour la déco, et une Cass bien fraiche et vous voilà aux anges j’en suis sûr !

PS : La semaine prochaine, le voyage continue à Tokyo. Si vous avez des adresses ou des choses à voir, c’est le moment de m’en faire part, je me ferai votre personal shopper. :-)

Recette retrouvée grâce à Cahiers de cuisine

Post to Twitter